MONIQUE RUBIN : ESPÉRANCES OU INCERTITUDES ???

...

Bien chers collègues,

Suite aux propos de Bruno Le Maire, le ministre de l’Économie et des Finances, ce jeudi matin sur France Info :

« Nous souhaitons que tous les commerces puissent rouvrir le 11 mai !! Je laisse simplement de côté la restauration, les bars et les cafés, qui feront l’objet d’un traitement spécifique, a-t-il ajouté en défendant pour les autres commerces un principe d’équité, c’est-à-dire que tout le monde doit être traité de la même manière. »

Les perceptives de réouvertures pour tous nos marchés semblent devenir réalité !!

Mais attention, méfions-nous bien de ne pas extrapoler sur des situations avant même que les prises de décisions soit avérées !!

Pour autant, et pour suivre ces propos : la reprise doit se faire avec des « principes les plus clairs possibles pour tous les Français, » insiste Bruno Le Maire. « Le premier c’est la sécurité sanitaire. Il faut que tous les commerces qui rouvrent, les activités qui reprennent se fassent dans des conditions de sécurité sanitaire totale pour les salariés, les entrepreneurs et les commerçants. »

La Fédération Nationale des Marchés de France a, dès le 23 Mars, rédigé un guide méthodologique à l’usage des maires et des préfets, dont l’application permet le respect de la sécurité sanitaire.

Des éléments essentiels devront être pris en compte :

– Respect de la distanciation et des espacements, ce qui va automatiquement entraîner une configuration provisoire de nos périmètres de marchés et de nos étals 

– Adaptation des stands (longueur, profondeur…)

– Priorité aux professionnels titulaires (dans un premier temps)

– Consignes sanitaires pour tous y compris les manufacturés (gel hydroalcoolique pour les commerçants et à disposition des clients, masques, suppression des essayages sur place …)

– Limitation impérativement du nombre de personnes selon la superficie du lieu

– Dans la mesure du possible, affectez une personne par tâche (encaissement, …)

– Gestion et organisation par chaque commerçant de sa file d’attente

– Incitation des clients à utiliser leur propre sac cabas

– Encouragez le paiement par cartes bancaires sans contact, désinfection du TPE après chaque utilisation manuelle, sécurisation du rendu-monnaie (désinfection des mains après chaque encaissement)

Il est bien entendu que ces dispositions devront être suivies comme elles le seront dans les autres commerces.

Dès lors que l’ouverture des marchés sera actée par décret et nous y travaillons, Les représentants syndicaux devront veiller, auprès des Maires, à la réintégration de toutes les entreprises dans ces adaptations provisoires des lieux de travail que sont les marchés.

Soyons prudents, le virus est toujours là. Si nous partageons tout à fait toutes vos inquiétudes et vos angoisses face à cette situation dramatique, la fédération des marchés de France continue son combat au quotidien.

Le dé confinement sera affaire de conscience et de responsabilités, en cela, nous vous faisons entièrement confiance à vous tous, chers adhérents, base fidèle et solidaire des marchés de France !

Prenez soin de vous.

Monique RUBIN

(http://www.marchesdefrance.fr/actualites/un-mot-de-la-presidente-monique-rubin-esperances-ou-incertitudes/?fbclid=IwAR06Kr44fpEDZ8nKuv9syJKqnK1Rop0CmdOED0iOeqDmrvuciMoicRAR5gk)