Restauration : Les étoilés de la région se mettent à la vente à emporter

...

Extrait: francebleu.fr

Avec le confinement, nombre de restaurants ont dû fermer leurs portes et cesser de servir leurs plats aux gourmets et gourmands. Mais les restaurateurs de la région ont des ressources...C'est le cas de Ludovic Pouzelgues chef étoilé du Lulu Rouget qui a mis en place une vente à emporter.

Des écrevisses, un poisson et un dessert au chocolat. C'est ce qui attend les fins gourmets clients du Lulu Rouget à Nantes, dès jeudi matin sur la page facebook du restaurant, pour samedi et dimanche. Avec une étoile au Guide Michelin, Ludovic Pouzelgues n'a pas voulu raccrocher son tablier trop vite, malgré le confinement et la fermeture des restaurants de tous les restaurants de France et de Navarre. 

Avant tout garder le lien avec les clients 

Pour Le chef du restaurant de la Place Albert à Nantes, la motivation première de cette démarche est de garder le lien avec ses clients, et davantage dans cette période trouble. Si son but est avant tout de sauver son entreprise, Ludovic Pouzelgues a aussi a coeur de continuer à faire vivre ses producteurs et ses fournisseurs. Objectif : trouver un compromis entre le bon et la qualité qui donnent des assiettes intéressantes et le souci pratique et économique sur la formule " à emporter". 

Repenser le métier 

Ainsi, le restaurant a dû concevoir un travail important sur les contenants de la livraison, anticiper les réchauffes pour éviter la sur-cuisson. En l'occurence, la proposition se compose d'une entrée froide et d'un dessert froid, sans faire l'impasse sur le plat chaud, que l'on peut repasser au four ou au micro-ondes.

Pour garantir le succès de cette innovation, le chef de Lulu Rouget a également enfilé une casquette d'Internaute. Ainsi, il met lui-même en ligne sur les réseaux sociaux et sa page Internet, les menus proposés le jeudi pour le week-end suivant. Il suffit d'envoyer un mail avec son nom, le nombre de portions désirées et l'heure souhaitée de retrait. Après le mail retour de confirmation, les clients sont attendus pour emporter leurs plats le jour-même. 

Et demain, quel avenir pour les restaurants de la région ? 

Dans les coulisses de cette organisation, le chef avoue s'est appuyé au début sur l'aide ponctuelle de son sous-chef. Il songe désormais à s'adjoindre les services d'un ou deux salariés dans les jours à venir, puisque le déconfinement à compter du 11 mai ne rimera hélas pas avec la reprise de tous les salariés. 

”C'est un crève-coeur de ne pas réembaucher toute l'équipe. D'habitude, nous sommes 11 entre la cuisine et la salle...Ma priorité c'est de sauver tous les emplois”. - Ludovic Pouzelgues, chef étoilé du restaurant Lulu Rouget à Nantes

Le chef admet d'ailleurs ne pas très bien vivre la poursuite de la fermeture des restaurants à compter de lundi prochain, car selon lui la distance de sécurité n'est pas plus facile à respecter dans un salon de coiffure qui va rouvrir que dans un restaurant. Chez nous, nous avons de la place et des grandes terrasses. Si on ne nous laisse pas y retourner un jour, avec des dispositions, ce sera compliqué. La date de début juin me semble être une date idéale.