Paris : après le confinement, des rues entières réservées aux bars et aux restaurants ?

...

Extrait: capital.fr

Alors que la France se prépare à un début de déconfinement à compter du 11 mai, la maire de Paris dévoile ses mesures pour aider le secteur de la restauration en grande souffrance et qui doit encore rester sous clef.

La question est sur les lèvres de très nombreux Parisiens : quand pourra-t-on apprécier sereinement un verre en terrasse d'un café, bar ou restaurant ? Pour l'instant, pas de sitôt. Alors que la France prépare un début de déconfinement dès le 11 mai, certains secteurs d'activité ne pourront pas reprendre. C'est le cas de la restauration. Bars, brasseries, bistrots et cafés vont devoir rester fermer. Une date doit être prise à la fin du mois de mai quant à une possible réouverture de ces établissements. Et devant la situation financière dramatique de ces lieux de vie en raison de la crise, la maire de Paris a décidé d'anticiper et de passer à l'action.

Dans un entretien au Parisien, Anne Hidalgo dévoile son plan de déconfinement pour sa ville, et aborde notamment la question de la reprise d'activité du secteur de la restauration. Elle affirme ainsi que la mairie va faire en sorte que les bars et les restaurants "puissent s'élargir sur l'espace public afin de pouvoir travailler dans des conditions sanitaires satisfaisantes. Et ce, jusqu'en septembre". Car la grande préoccupation des pouvoirs publics est d'être capable d'assurer, pour les mois à venir, une reprise d'activité en respectant les mesures sanitaires de protection contre une nouvelle propagation du Covid-19. Dans ce sens, Anne Hidalgo avance même l'hypothèse selon laquelle "des rues entières pourraient être réservées à titre gratuit" aux restaurants, cafés et bars.

Un dispositif "zéro taxe"

L'édile parisienne affirme également dans les colonnes du Parisien que, le plan d'aides de 100 millions d'euros devrait être prolongé jusqu'au mois de septembre lors d'un vote au Conseil de Paris le 18 mai prochain. Ce plan avait été annoncé le 12 mars dernier notamment pour les entreprises les plus fragilisées par la crise. Pour ces sociétés, Anne Hidalgo l'assure, "ce sera 'Zéro euro de loyers' commerciaux". Elle va même plus loin : "Nous devrions aussi mettre en place un dispositif 'Zéro taxe', notamment pour les bars et les restaurants qui se verront exonérés des droits de voirie, des taxes sur les étalages ou les terrasses (soit une aide équivalent à plus de 10 millions d'euros)".

Reste à savoir quand ces établissements pourront à nouveau accueillir du public et dans quelles conditions. Une première hypothèse évoquait la date du 15 juin. Mais pour l'instant, rien n'est sûr. Lors de la présentation de son plan de déconfinement, le gouvernement a insisté sur la nécessité de réaliser des points d'étapes afin d'analyser l'évolution de la situation. Il faudra donc sans doute attendre le 2 juin avant de savoir ce qu'aura décidé l'exécutif pour la reprise des secteurs économiques jusque là à l'arrêt.