L'Alliance des métiers de la restauration aérienne et ferroviaire appelle à l'aide

...

Extrait: lefigaro.fr

Trois entreprises, Newrest, Servair et LSG, annoncent avoir formé l'Alliance des métiers de la restauration aérienne et ferroviaire, pour défendre un secteur qui emploie plus de 12.200 salariés en France et a vu son activité chuter de 93% en raison de la pandémie de Covid-19.

«Il est important que les pouvoirs publics nous associent rapidement aux discussions qui ont commencé pour sauver les 12.000 emplois liés aux industries du tourisme et de la restauration en France que nous représentons», affirme Alexis Frantz, secrétaire général de cette nouvelle union, cité dans un communiqué.

Car «la situation dramatique» de ces entreprises sous-traitantes de compagnies aériennes et ferroviaires dont l'activité est quasi à l'arrêt en raison de l'épidémie de coronavirus, «n'est à ce jour pas prise en compte par les pouvoirs publics», estiment ses trois principaux acteurs.

Or elles subissent «l'impact extrêmement violent de la crise», rappelle le texte. «La relance de l'économie et la sauvegarde de l'emploi passeront aussi par le soutien que l'Etat accordera aux entreprises de taille intermédiaire qui contribuent énormément à la dynamique industrielle française et jouent un rôle moteur pour le développement économique des territoires», estime M. Frantz, par ailleurs directeur général de Servair, première entreprise française de restauration aérienne.

L'Alliance - créée à l'initiative d'Alexis Frantz, d'Olivier Sadran le président de Newrest et de Xavier Muller, président de LSG France - souhaite donc «être associée aux discussions menées avec les professionnels des secteurs du tourisme, de la restauration et des transports.

Elle veut aussi »bénéficier des mesures étudiées pour venir en aide à ces secteurs«, telles que des »annulations de charges sociales et fiscales«, le »maintien de la prise en charge du chômage partiel dans les conditions actuelles au-delà du 1er juin« et les »mesures spécifiques qui seront prises dans le cadre du plan de relance en septembre".