Voilà à quoi pourraient ressembler les restaurants post-Covid-19

...

Extrait: letelegramme.fr

Comment rouvrir les restaurants en offrant un maximum de garanties à la clientèle ? À la demande du chef Alain Ducasse, le designer Patrick Jouin a planché sur la question. Il dévoile ses premières intuitions.

L’avenir des restaurants dépendra des décisions politiques. Mais aussi de l’envie des clients d’y retourner. C’est dans cette idée que le designer Patrick Jouin, qui collabore avec le célèbre chef Alain Ducasse, depuis 1999, s’est mis au travail. Avec une conviction : pour restaurer la confiance, éloigner les tables les unes des autres ne suffira pas.

« Il faudra réussir à créer une véritable bulle autour de la table », explique-t-il. Pour cela, il a imaginé des paravents capables de faire barrière au coronavirus sans tuer la convivialité. Afin qu’ils soient les moins chers possible, tout en restant élégants, il suggère d’utiliser une structure légère et de se servir du film cristal qu’utilisent les fleuristes : un matériau « fin, avec une belle transparence, qui peut être changé souvent ». Pour développer le prototype, il a choisi de s’associer à l’entreprise Agencements Paul Champ, de Guipavas (29), avec qui il collabore depuis l’aménagement du Plaza Athénée.

Des tests dans les prochaines semaines

Au restaurant, impossible de manger avec un masque. C’est pour cette raison que Patrick Jouin a conçu un dispositif à placer au milieu de la table. Ce disque transparent vise à séparer les convives sans pour autant plomber l’ambiance. « Cette belle pièce, avec un socle très discret, mon père est en train de la mettre au point », sourit-il. « Nous avons trouvé la solution pour éviter les reflets. Le but, c’est qu’on oublie très vite qu’elle est là ! »

Patrick Jouin s’est donné pour mission de concevoir des dispositifs pouvant être installés dans l’ensemble des établissement d’Alain Ducasse, du plus grand au plus petit. Pour cette raison, il a réfléchi en ayant en tête le restaurant Allard, situé dans le sixième arrondissement de Paris. « C’est l’image d’Epinal du tout petit bistro à la française, cela va parler à tout le monde ». Des tests sont prévus dans les prochaines semaines, en lien avec des scientifiques, pour valider les différentes intuitions.

« Les solutions, elles arriveront de partout »

Comment ranger le manteau des clients ? Quel cheminement vers les toilettes ? Comment régler le problème de la ventilation ? Les questions sont nombreuses. « Je n’ai jamais abordé un projet avec des contraintes aussi fortes. Et il faudra trouver une solution à tous les problèmes pour que les clients aient confiance », explique Patrick Jouin, qui a choisi de rendre public ses premiers croquis. « L’idée, c’est de réfléchir pour tout le monde. Si cela peut provoquer le débat et donner des idées à d’autres, tant mieux. Les solutions, elles arriveront de partout », affirme cet optimiste forcené qui se projette déjà dans notre drôle de nouveau monde. « Le vaccin n’est pas pour demain. Nous devons nous habituer à notre nouvel environnement, l’imaginer. Pour l’instant, c’est difficile, nous n’arrivons pas à croire que le monde ait changé en si peu de temps. Mais ce qui paraît étrange, voire inhumain aujourd’hui, va rapidement devenir la nouvelle norme. Nous allons rapidement adopter les bons gestes. Et mieux nous les feront, plus vite nous nous débarrasserons du virus ! »