Déception pour Macron : Courtepaille, son restaurant préféré, mis en vente après le coronavirus

...

Le fonds britannique ICG aurait demandé à la banque Lazard de trouver un repreneur pour la chaîne de restaurants Courtepaille, mise en difficulté par le Coronavirus

C'est Manu qui va être déçu : comme le révèle Les Echos ce lundi 15 juin, le propriétaire de la chaîne de restaurants Courtepaille, caution populaire d'Emmanuel Macron, aurait confié un mandat à la banque d'affaires Lazard pour céder le contrôle du groupe. Les restaurants de grillades, qui comptent 300 établissements et 3.500 employés, n'est pas en mesure de solliciter un Prêt garanti par l'Etat pour franchir la mauvaise passe du confinement, de sorte que le fonds britannique ICG, qui détient Courtepaille, aurait décidé de s'en séparer. Selon nos confrères, Un mandat aurait été confié en ce sens à la banque d’affaires Lazard.

"Rien n'empêche [qu'ICG] conserve néanmoins une minorité au capital ou soit associé d'une manière ou d'une autre au retour de croissance futur, assure un connaisseur du dossier à nos confrères des Echos. Le groupe doit désormais s'adosser à un acteur industriel." Les premières offres de reprises sont attendues à la fin du mois de juin pour une cession espérée courant juillet. Sollicitée par Les Echos, la direction de Courtepaille n’a pas souhaité commenter cette information.

14,4 MILLIONS DE REPAS SERVIS

Selon un source proche, qui s’est confiée au journal économique, le groupe "qui a rouvert une partie de ses maisons, accélère sa reprise d'activité suite aux annonces du président(...) et étudie donc toutes les solutions possibles pour adapter son financement en conséquence". La fermeture des restaurants pendant 11 semaines en zone verte et 13 semaines en Ile-de-France a plombé les recettes de Courtepaille, dont le chiffre d'affaires atteignait 259 millions d'euros en 2019, pour 14,4 millions de repas servis.

L'histoire ne dit pas si certains de ces repas ont été servis à Emmanuel et Brigitte Macron. Pour soigner l'image d'un président proche des Français l'Elysée avait mis en scène le goût du couple présidentiel pour cette chaîne de restaurants populaire. Une ficelle de com' tenant davantage de la corde à noeux, qu'une partie de la presse avait néanmoins saisie. Emmanuel Macron pourra toujours se rabattre sur les cordons bleus…

(https://www.marianne.net/economie/deception-pour-macron-courtepaille-son-restaurant-prefere-mis-en-vente-apres-le-coronavirus)