Marseille : avec un salarié atteint de covid, le restaurant reste ouvert et attend les consignes

...

Un cas de covid a été signalé par le serveur occasionnel d'un restaurant marseillais. L'établissement n'a pas fermé pour autant. Il attend les résultats des tests de ses employés, ainsi que les consignes des autorités sanitaires.

Après trois mois sans ouverture, et une saison entamée mollement, les restaurateurs marseillais se frottent enfin les mains, particulièrement ceux installés en bord de plage avec terrasse.

Soleil et touristes sont là pour leur permettre de rattraper le grave déficit provoqué par la crise sanitaire.

On en oublierait que l’été n’a pas chassé le coronavirus. Et qu’il circule toujours.

Tout le personnel au dépistage


Un serveur révélé positif au test a jeté le trouble au sein de l’équipe d’un restaurant de plage,  qui emploie des dizaines de personnes.

"Il s'agit d'un future salarié venu nous dépanner pour deux soirées pour un supplément d’activités, la dernière fois c’était il y a une dizaine de jours",  raconte Alain Michaud-Bonnet, co-gérant de l’établissement.

La personne nous a appelés hier pour nous dire qu’elle avait été testée positive au covid. Elle a perdu le goût et l’odorat, et est fatiguée"

Le responsable du restaurant dit avoir demandé à tout son personnel de se faire tester « au plus vite ».
Si plusieurs cas s’avèrent positifs, on parle alors de cluster, et c’est l’ARS qui prend la suite en mains, par un dépistage massif par exemple, si elle estime le risque important.

« Notre première inquiétude est évidemment pour le malade. Puis pour tout notre personnel. Cela nous a fait prendre conscience de  la situation. Car on est en permanence en contact avec la clientèle", poursuit le restaurateur.

C'est à ce titre qu'Alain Michaud-Bonnet estime suivre au plus près les règles sanitaires édictées par le gouvernement.

"Nous avons établi les protocoles avec le personnel lui-même, car c'est le premier touché, et il est important qu'il comprenne le sens de ce qui lui est demandé", poursuit le co-gérant.

Difficile "d'aller plus loin"


Etre plus attentif, aller plus loin dans la prévention paraît bien compliqué au professionnel marseillais.

"On a déjà pris de grosses décisions, on est déjà très restrictifs en capacité d’accueil. On receptionne la moitié de ce que l'on peut en restauration, et un tiers seulement sur la partie soirée-animation.

Personne ne peut rentrer dans notre établissement s’il n’a pas une table à disposition que ce soit pour se restaurer ou simplement boire un verre. Il y a une gestion de la réservation.

On distribue 200 à 300 masques aux clients pour qu’ils entrent de manière sécurisée dans notre établissement.
Notre personnel est sensibilisé à l’importance de faire attention à l’environnement dans lequel il travaille".


Masques et gels hydroalcooliques sont également fournis aux employés pour se protéger.

Le co-gérant de l'établissement dit ne pas avoir encore reçu de consignes des autorités sanitaires.

Renseignements pris : les équipes de l'assurance maladie en charge du contact tracing travaillent bien les week-ends.

La personne testée positive au covid devrait donc être rapidement contactée. (https://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes-cote-d-azur/bouches-du-rhone/marseille/marseille-salarie-atteint-covid-restaurant-reste-ouvert-attend-consignes-1854896.html)


Cela fait d’ailleurs partie des consignes des autorités santitaires.

L'Agence Régionale de Santé (ARS) explique que "lorsqu’un cas se révèle positif à la covid-19, le médecin doit prévenir l’assurance-maladie".

Cette dernière se charge d’enquêter auprès des personnes susceptibles d’avoir été en contact avec le cas positif (son entourage familial, ses amis) pour qu’elles se fassent dépister.