Karim Soleilhavoup : "L'hôtellerie-restauration du jour d'après : entre retour aux sources, responsabilité et solidarité"

...

 

Paris (75) Covid-19, le jour d'après : comment les observateurs de l'hôtellerie imaginent l'après crise sanitaire ? Aujourd'hui, Karim Soleilhavoup, le directeur général des Logis.

Pour la nouvelle génération, consommer de façon responsable était déjà une évidence. Parions que le Pangolin lui a donné un sacré coup de main pour éveiller les consciences et accélérer la mutation légitime qu’elle appelait de ses vœux ! L’économie de demain est celle qui va sauver des emplois, sans détruire la planète. Les clients souhaiteront participer activement et solidairement à l’activité économique et écologique locale, en favorisant les TPE, l’emploi local, les circuits courts et les producteurs locaux. On ne partagera et on ne consommera probablement plus comme avant. Acheter va devenir un acte militant. En 2019, selon une étude Havas, 77 % des marques pouvaient disparaître sans que personne ne s’en préoccupe. En 2020, les impacts sociaux et environnementaux seront au cœur de l’expérience client, et les clients sauront parfaitement différencier les démarches citoyennes des démarches marketing : mettre un jardin potager sur le côté de son hôtel ne fait pas de cet hôtelier un citoyen engagé ! Plus que jamais, j’ai confiance dans un avenir commun où les artisans hôteliers-restaurateurs et les clients vont, ensemble, soutenir l’économie locale, développer l’emploi local et dynamiser nos territoires”, envisage avec lucidité Karim Soleilhavoup, le directeur général des Logis. (https://www.lhotellerie-restauration.fr/journal/hotellerie/2020-04/coronavirus-karim-soleilhavoup-l-hotellerie-restauration-du-jour-d-apres-entre-retour-aux-sources.htm)