Les restaurants français "en danger de mort" demandent à rouvrir

...

Alors que les restaurants ne sont pas concernés par le déconfinement du 11 mai, 17 grands chefs en appellent au président le République et s'engagent sur des propositions pour pouvoir rouvrir au plus vite.

La restauration est en danger. Alors que l'ensemble des restaurants et bars de France est fermé depuis le 17 mars, des chefs appellent dans une tribune publiée dans le Figaro le Président de la République à l'aide.

"Monsieur le Président de la République, le secteur de la restauration, garant, hier, de plus d’un million d’emplois, est, aujourd’hui, à l’arrêt. Beaucoup d’entre nous risquent de ne pas être en mesure de se relever si la cessation de leur activité se poursuit", assure ainsi dix-sept grands noms de la gastronomie* réunis au sein du Collège culinaire de France.

Alors que la date du déconfinement est prévue pour le 11 mais prochain, les restaurants ne sont pas concernés. Les auteurs de la tribune attendent ainsi que soit "promulgué dès que possible un décret de déconfinement partiel de la restauration citoyenne responsable. Celui-ci incitera l’univers de la restauration, du bistrot de quartier à l’établissement étoilé, à suivre et à développer le nouveau modèle que nous entendons promouvoir."

Et alors que le ministre de l'Economie appelait le secteur à lui faire des propositions sur les conditions de la réouverture, les chefs signataires prennent des engagements.

Ces engagements sont une réunion quotidienne de 30 minutes avec le personnel pour rappeler les différents points de pratiques et de comportements imposés. L'envoie d'une vidéo ou d'un courriel au client qui réserve pour lui rappeler ce qui est mis en place. Informer le client sur l'orgine et le prix des produits utilisés. Et enfin "partager, sans discrimination, le temps de travail dans le restaurant (...) autrement dit, instaurer une rotation pour que chaque salarié puisse bénéficier de la même reprise de temps de travail." Et ce afin d'alléger le coût du chômage partiel.

Pour l'heure aucune date n'est toujours prévu pour la réouverture des restaurants. 

*Yannick Alléno, Frédéric Anton, Christophe Bacquié, Georges Blanc, Éric Briffard, Arnaud Donckele, Alain Ducasse, Éric Frechon, Gilles Goujon, Michel Guérard, Marc Haeberlin, Régis Marcon, Anne-Sophie Pic, Éric Pras, Emmanuel Renaut, Guy Savoy et Mathieu Viannay. (https://www.bfmtv.com/economie/les-restautants-francais-en-danger-de-mort-demandent-a-rouvrir-1896307.html?fbclid=IwAR1ctPg8sB7cPlII2RYNnobIvIfHvoZ_qJcs6JkDh_q1o4ufeIc9Zxf6YPM#page/contribution/index)